LE CAPITAL ET SES SECRETS DE JOUISSANCE

LE CAPITAL et SES SECRETS DE JOUISSANCE : LES PRELIMINAIRES

Pourquoi insister sur la question de la jouissance dans ce travail sur l’oeuvre majeure de Marx, le Capital ?

 

Je pense essentiel de prendre cette dimension aujourd’hui alors que le mode de jouir dans la vie sociale a pris une signification majeure via les nouveaux outils médiatiques et la révolution numérique.

 

Mode de jouir…Dès le deuxième paragraphe du Livre premier, il en est question. Si Marx définit d’abord le début de sa recherche scientifique par l’analyse de la marchandise en tant qu’elle apparaît être  forme élémentaire de la richesse des sociétés capitalistes, il embraye aussitôt sur la question des besoins humains, Bedürfnis, signale la problématique de l’objet de jouissance, Gegenstand des Genusses.

 

Avec le rapport de la marchandise et de la satisfaction d’un besoin, Il cherche le concret de la fonction sociale de la marchandise, de même qu’il analysera le concret de la fonction sociale de la monnaie et de l’argent dans la suite. 

 

Je pense important de signaler à ce propos deux points : le premier est que Marx se sert de l’outil du rapport « fonction / valeur » et cela invalide à mon avis la thèse de la prévalence d’une pensée anticipatrice d’un fondement structural dans son analyse. Le second point est le fait que Marx s’intéresse à la vie quotidienne, la pratique sociale quotidienne, et cela est le principal point de rupture avec la philosophie hégélienne. Et dans cette pratique sociale, nous avons des relations quotidiennes avec les marchandises et les rapports sociaux qui les produisent.

J’en déduirai au cours de ce travail sur les secrets de jouissance du Capital, la fabrication d’un nouveau concept capital pour la psychanalyse et la vie sociale : le transfert de valeurs, Wertübertragung. Nous somme pris, en effet, en tant qu’êtres humains dans un transfert de la vie quotidienne, le transfert qui fait fonctionner les marchandises dans la société et ce transfert possède toutes les caractéristiques de ce qui est appelé transfert psychanalytique.

 

Il est un point clé qui se situe dans une note de bas de pages : « A certains égards il en va de l’homme comme de la marchandise » (1)

Les glissements qui sont effectués entre les êtres humains et les marchandises sont parfois sidérants, ainsi dans le paragraphe Le caractère fétiche de la marchandise et son secret , il écrit: 

« A première vue, une marchandise semble une chose tout ordinaire qui se comprend d’elle-même. On constate en l’analysant que c’est une chose extrêmement embrouillée, pleine de subtilité métaphysiques et de lubies théologiques. Tant qu’elle est valeur d’usage, elle ne comporte rien de mystérieux, soit que je la considère du point de vue des propriétés par où elle satisfait des besoins humains, ou du point de vue du travail humain qui la produit et lui confère ainsi ses propriétés. » (2)

Il poursuit : 

« Il tombe sous le sens que l’homme modifie par son activité les formes des matières naturelles d’une façon qui lui est utile. La forme du bois, par exemple, est modifiée quand on en fait une table. La table n’en reste pas moins du bois, chose sensible ordinaire. Mais dès qu’elle entre en scène comme marchandise, elle se transforme en une chose sensible suprasensible. Elle ne tient plus seulement debout en ayant les pieds sur terre, mais elle se met sur la tête, face à toutes les autres marchandises, et sort de sa petite tête de bois toute une série de chimères qui nous surprennent plus encore que si, sans rien demander à personne, elle se mettait soudain à danser. » (3)

Marx parle régulièrement de forme et cela concerne les mots, les images, les corps : les marchandises sont des choses sociales.

Dans ce texte de Marx pour analyser le capitalisme, l’analyse du mouvement humain est essentielle, forme essentielle. 

Le texte met en marche les choses, formes sociales, qui sont à la surface, en-dessus, en-dessous, et se retournent. Ainsi naît une topologie, une bande de Moebius, où circulent dans un transfert ces choses sensibles, hypersensibles. 

Dans cette topologie, le concept de retournement / renversement, Umkehrung /Verkherung, d’une dynamique forte, anime le passage d’une forme à une autre.

Comme dans le théâtre de Shakespeare le passage qui est retournement montre ce qui était à la surface de l’apparence : le meurtre. Cela est un repère essentiel pour saisir les histoires humaines, dans leur rapport au collectif ou à l'individuel.

 

Je terminerai par un autre outil fourni par Marx qui permettra d’approcher le secret de jouissance : la fonction du langage.

Je dirai ainsi quelques maux du mot "capital". 300 ans exactement avant la publication du Capital, le mot "capital""a pris au moins en langue française une signification particulière. 

Le Dictionnaire historique de la langue française note :

« Depuis 1567, un emploi substantivé masculin capital est attesté en économie et destiné - sans jeu de mot- à faire fortune : il est soit né directement en français, soit emprunté, par l’intermédiaire des banquiers italiens, à l’italien capitale « partie principale d’un bien financier, par rapport aux intérêts qu’il produit » (XIIIème siècle) Le capital correspond d’abord à « partie principale d’une dette ( par opposition à intérêt ) puis « d’une rente » ; le mot évince l’ancien doublet populaire chatel «  patrimoine » et «  biens mobiliers en cheptel »

Quels glissements et retournements ont produit cette nouvelle signification dans le social ? Ce qui glisse est la signification première de capital : «  ce qui se trouve en tête, domine », diktat du capitalisme.  Ce qui est régulièrement objet de retournement topologique est celle qui signifie : « qui peut coûter la tête, mortel » Ce retournement via la Propaganda qui nous berniaise (4) se produit grâce à la fois à la Verleugnung, louche refus de savoir sur les meurtres du capitalisme, et à la Verwerfung, rejet, exclusion du su de l’insu du capitaliste, le meurtre des travailleurs. 

 

Hervé Hubert, le 17 marx 2017

  (1) Karl MARX, Le Capital, Livre I, PUF Quadrige, Paris, 1993, p. 60

 (2)idem, p. 81

 (3)idem, 

 (4) voir la définition de ce terme proposée par Ivan Chaumeille http://www.lairetiq.fr/Nuit-Debout-Un-acte-de-portee-politique-45

© 2017 Marximum
By Axel Leotard